Skip to content

30/01/2021 News

CHAN Total Cameroun 2020 : RD Congo vs Cameroun

C'est assurément le choc de ces quarts de finale du CHAN Total 2020. D'un côté le Cameroun, pays hôte de la compétition en quête du titre, et de l'autre la République Démocratique du Congo, double vainqueur du trophée. Deux nations qui ont pour objectif le sacre continental le 7 février prochain à Yaoundé, mais qui auraient volontiers signé pour éviter de se retrouver si tôt dans le tournoi. L'enjeu sera simple pour les deux formations : gagner pour accéder aux demi-finales et continuer à rêver du titre. Forcément, la pression sera plus grande sur les épaules camerounaises. Après l'engouement et la liesse issus de la qualification en quarts, les Lions Indomptables veulent faire durer le plaisir. Devant leurs supporters, les hommes de Martin Ndtoungou Mpilé vont devoir encore élever leur niveau de jeu pour se montrer à la hauteur du défi qui les attend. Le technicien a prévenu son groupe : «Il faut faire mieux qu’au Rwanda, et aller jusqu’au bout, parce qu’on est à la maison ! C’est l’objectif qu’on s’est fixé. » Solides défensivement, les Camerounais devront redynamiser leur attaque qui n'a pour l'heure inscrit que deux buts, pour espérer atteindre le dernier carré. D'autant plus que c'est une équipe congolaise revigorée qui va se dresser sur leur chemin. Enfin épargnés par les nombreux cas de Covid-19, les Léopards ont pu récupérer plusieurs joueurs clés et leur sélectionneur, Florent Ibenge, pour préparer cette rencontre décisive. Le technicien s'attend à une rencontre disputée face à un adversaire qui risque d'être encore plus motivé par public de Douala. « Ce sera un très gros morceau. C’est une équipe qui a beaucoup d’allant et beaucoup d’envie. Elle met beaucoup de rythme. Ce sera un adversaire différent de ce que nous avons joué pour le moment », a concédé Ibenge, avant de prévenir : « Nous allons nous adapter et au finish gagner notre match. » Vainqueurs des éditions 2009 et 2016, les Congolais veulent réaliser la passe de trois. Et si pour cela il faut gâcher la fête camerounaise, ils ne s'en priveront sûrement pas.